Accueil arrow Alerte sur les dons de livres
Nos produits
INFOS
Archives
Nous contacter
Recherche Google
Google
Administration du site
Questions fréquentes
Liens

alerte sur les dons de livres Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
15-05-2008

Alerte sur les dons de livres déversés à Madagascar : impacts et enjeux. 

"les Editions Jeunes Malgaches" lancent une alerte sur l'envoi massif de don de livres à Madagascar".

                                                    Savez-vous?

Que plus de 80% des Malgaches ne parlent que le malgache et plus de la moitié sont des jeunes
de moins de 10 ans. Qu’en 1982, on a recensé 1 549 titres à Madagascar et en 2007, l’édition malgache ne compte que 1.400 titres dont 236 manuels scolaires.


Appel à la vigilance à l’envoi massif de dons de livres

à Madagascar

 

Le saviez-vous ?

. Que plus de 80% des Malgaches ne parlent que le malgache et plus de la moitié sont des jeunes de moins de 10 ans.

. Qu’en 1982, on a recensé 1 549 titres à Madagascar et en 2007, l’édition malgache ne compte que 1 400 titres dont 236 manuels scolaires,

33 livres parascolaires et 55 livres de littérature pour la jeunesse

. Qu’en moyenne on édite 130 titres par an dont 90% ne seront pas réédités faute de moyens financiers

. Qu’ en 2003, 293 tonnes de livres en langue étrangère ont été envoyées à Madagascar, nécessitant la somme de 376.400€ pour leurs envois

. Qu’en 2004, 309 tonnes de livres en langue étrangère ont été envoyées à Madagascar, nécessitant la somme de 397.390€ pour leurs envois

. Qu’en 2005, 328 tonnes de livres en langue étrangère ont été envoyées à Madagascar, nécessitant la somme de 420.470€ pour leurs envois

. Qu’en 2006, 1.082 tonnes de livres ont été envoyées à Madagascar, nécessitant la somme de 1.138.877€ pour leurs envois

. Qu’une partie de ces sommes consacrées aux envois seraient plus utilement dépensées dans l’achat de livres locaux, de meubles de rangement et même de bâtiments pour installer des bibliothèques

. Que l’envoi massif de livres nuit à l’activité de la librairie, au développement de l’édition locale, n’encourage par la lecture quand il ne correspond pas au besoin réel et induit en erreur la majorité des lecteurs malgaches qui pensent que le livre est un produit qui se donne mais ne s’achète pas

. Que les écoles qui reçoivent des dons de livres de l’étranger n’achètent plus de livres édités localement même si cela leur permet de dégager un budget pour l’achat local et même si les offres sont différentes

. Que la majorité des quatre millions d’enfants malgaches scolarisés sont en milieu rural et que l’enseignement s’y fait en malgache et quelques fois en bilingue français/malgache

. Que pour donner le goût de la lecture aux enfants, il faut les faire lire dans leur langue maternelle

. Que 132 centres de lecture sont implantés dans les zones reculées et que plus de 80% des livres s’y trouvant sont en français, alors que les animateurs de ces centres parlent à peine le français et de ce fait, ils ne pourront pas faire d’animations avec les livres

. Que les enfants malgaches dans les 19.395 établissements publics n’ont aucun livre en malgache à lire en classe

. Que le livre permet de garder, de transmettre et de diffuser les connaissances et la culture

. Que des ONG qui font des actions en direction des enfants de rue apprennent à lire et à écrire à ces enfants avec des livres en langue française, langue qu’ils n’utilisent pas dans leur vie quotidienne

. Que des centaines de milliers de touristes viennent à Madagascar et laissent des livres usagés dans les villages en brousse sans se demander si cela leur est vraiment utile ou pas

. Que ces livres donnés sont généralement laissés dans les cartons ou entassés sur un petit meuble parce qu’il n’y a pas de places pour les ranger

. Qu’il existe une Charte du don de livres qui régit les envois de don et qui recommande le partenariat avec les éditeurs locaux pour les achats de livres(Article 16. De manière générale, il serait très souhaitable de rechercher le partenariat des éditeurs locaux afin d'acquérir des ouvrages d'auteurs locaux à mettre à la disposition des lecteurs.)

. Que l’acte de donation doit s’accomplir dans un vrai esprit de partenariat à deux sens pour le respect mutuel de chacun(Article 18. Dans un véritable esprit de partenariat, donateurs et destinataires collaboreront pour faire connaître à leur public respectif, la culture de l'autre par le biais d'animations autour du livre, du conte, de la musique et des arts plastiques.)

. Que le don entretient l’assistanat et ne conduit pas à un développement durable de l’édition malgache et la lutte contre l’analphabétisme

. Qu’éditer des livres en malgache qui parlent de la vie des malgaches susciterait plus d’intérêt aux enfants malgaches

. Qu’ils existent une chaîne du livre malgache déficiente (quelques centaines d’auteurs publiés, vingt cinq librairies, seize éditeurs malgaches et 295 bibliothèques) mais prêts à relancer l’édition malgache et offrir des livres de qualité aux enfants malgaches

. Que pour que cette chaîne puisse se construire, elle doit s’appuyer sur les achats des institutions, des Associations et ONG oeuvrant dans l’éducation et des bibliothèques

. Qu’un livre produit à Madagascar est tiré en moyenne en 500 exemplaires et il n’est en général pas réédité faute de moyens

. Qu’un livre pour enfant en malgache est vendu à 3€ et qu’il sera difficile pour le malgache ayant un salaire mensuel de 27€ de consacrer un budget à la consommation de livres

 

Optons ensemble à partir de maintenant pour une nouvelle manière de « Donner »

Donnons la chance

Aux enfants malgaches de lire dans leur langue maternelle 

De construire eux-mêmes leur identité culturelle

Aux auteurs malgaches de s’exprimer

A la Culture malgache de s’épanouir dans la diversité

   Pour en parler, contactez :
Marie Michèle RAZAFINTSALAMA
Libraire/Editrice à Madagascar
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Télécharger ici le tableau dons de livres en version pdf

                                 RECAPITULATION DES LIVRES EDITES A MADAGASCAR  
             
  Nombre d'éditeurs recensés: 20 dont 10 membres du SYNAEL
             
LANGUE Malgache Français Bilingue Anglais Total %
LES LIVRES            
Manuels scolaires 104 129 11 8 252 18%
Parascolaires 4 33 8   45 3%
Litt. Jeunesse 48 8 32   88 6%
Litt. Adulte 69 51 1   121 9%
Culture malgache 57 25 2   84 6%
Livres pratiques 17 9 21   47 3%
Livres religieux 483 41 9   533 38%
Livres technique 57 81 26   164 12%
Livres touristiques   9 2   11 1%
Livres éducatifs 72   2   74 5%
             
  911 386 114 8    
  64,20% 27,20% 8,03% 0,56%    
             
      TOTAL: 1 419    

 En 2005, on comptait 44 titres livres pour enfants, en 2009, le chiffre a doublé.L'édition malgache est encore occupée par les livres religieux. Pourtant, on ne constate pas leurs impacts sur la lecture auprès de la population.

Dernière mise à jour : ( 25-07-2016 )
 
< Précédent
JOURNAUX NUMERIQUES
Catalogue 2017
Programme 2017
- Atelier d'échanges sur l'édition numérique à Lomé, du 7 au 10 août , Togo.
- Participation à la foire de Madagascar à Strasbourg, intitulé "Des lémuriens au pays des Cigognes" du 22 au 28 Mai, Rivetoile
- 13è Foire du livre d'Antananarivo, du 24 au 28 avril 2017
- 14è Salon du livre africain à Genève, du 26 au 30 avril 2017
Archives programmes

- Programme 2013
- Programme 2014
- Programme 2015
- Programme 2016

Declaration

- Déclaration internationale des éditeurs et éditrices indépendants 2014 .
- 80 recommandations et outils en faveur de la bibliodiversité.

Membre de:

- Alliance Internationale des Editeurs Indépendants
Association des Editeurs de Madagascar
Afrilivres
- Association des Librairies de Madagascar

 

                                 Copyright © Prediff 2008, tous droits réservés.
                                Administré et Réalisé par Alain RAKOTOANOSY

FB Cliquez pour visiter 123madagascar, annuaire et moteur de recherché dédié à Madagascar